Partagez|

Isolé [ pv Arés ]

InvitéInvité
MessageSujet: Isolé [ pv Arés ] Dim 19 Déc 2010 - 21:39

La bataille faisait rage, la jeune Pallas était face à son ennemie, une femme qui ferait trembler n’importe quelle personne ! Elle était la, devant elle épée a la main, les deux jeunes femmes se regardèrent dans les yeux, ne faisant pas le moindre mouvement, leurs cheveux bougeant a cause du vent, il en était du même pour les branches et tout le reste de l’environnement qui entourait les deux jeunes femmes. Un fin sourire se dessina sur les lèvres de Pallas, la jeune femme en face d’elle eu aussi un sourire aux lèvres, la femme en question était Athéna, douce femme, douce maman… Pour Pallas Athéna était plus qu’une sœur de cœur, elle était comme une mère, mais la trahison commença avant même que le combat eu lieu…

Pallas hurla et fonça sur son ennemie, des pas légers et rapide soulevé la poussière, les deux mains sur le manche de l’épée elle abattit l’arme sur la jeune femme… Quand Pallas repris conscience elle était allonger dans les bras d’Athéna, Pallas voyait flou, elle pouvait a peine apercevoir la jeune femme, mais elle avait reconnue sa silhouette, elle ne respirait plus, ne sentait plus rien, n’entendait rien, ne voyait pratiquement plus.
Doucement son cœur sassât de battre, petit a petit les battements devinrent de plus en plus lents, jusqu’as ce que l’on ne puisse plus l’entendre battre, doucement elle ferma les yeux ne voyant plus le visage de son amie, mais était elle vraiment dans ses bras ou au sole ?

Pallas ouvrit les yeux, elle était dans l’eau, immerger complètement elle regardait le reflet de la lumière dans l’eau, la lumière était jaunâtre variant au orange, elle n’étais pas stable et semblait dansé au dessus de l’eau, cela ne provenait pas du faite que l’eau bougeait juste que cette lumière n’était rien d’autre qu’une flamme, doucement la jeune femme remonta a la surface, brassant l’eau en quelques secondes elle se retrouva a la surface, prenant doucement son souffle elle ne semblait pas être épuiser d’être rester longtemps sans respirer.

Une fois hors de l’eau la jeune femme nue, décida de se réchauffer au prés du feu de bois qu’elle avait fait, la naïade passa un drap au tour d’elle pour se sécher et regarda de son regard de cristal le feu, elle était comme hypnotisé par la flamme, la braise et cette combustion, Pallas se leva elle retira le drap une fois au sec s’équipa de son armure qu’elle avait eu depuis sa mort, quand elle c’était réveillait de son long sommeille il y avait a coté d’elle son armure et son épée, l’arme qui avait causé sa mort mais dont elle ne se débarrassera jamais.
Cette arme était la preuve de sa faiblesse qu’elle avait et qu’elle aurais toujours ! Il était impossible qu’elle donne son épée, depuis le temps elle avait besoin d’être rafistoler un peux et ce fut ce que compta faire la jeune femme.
D’un pas rapide elle se dirigea vers la sortie de la grotte, elle avait a sa main gauche une torche et a la droite elle tenait l’épée par son fourreau, la jeune femme était devant une impasse, impossible elle allait tout le temps dans cette grotte !
La naïade fit demi-tour et alla en direction opposé, elle se retourna et courut rapidement en direction du cul de sac, elle donna un violent coup de pied et le faible mure de pierre s’écroula, il avait du avoir un éboulement quand elle dormait.
Pallas regarda droit devant elle, d’un pas sur elle continua son chemin, elle fit plusieurs minutes a pieds avant d’arriver vers la sortie de la grotte, elle voyait au loin la lumière bleuté de la lune, elle vit aussi une silhouette qu’elle ne connaissait pas, ou sois qu’elle avait oublié, jetant son bout de bois en feu elle ce mit en position de défense prête à dégainer son épée.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Isolé [ pv Arés ] Mar 21 Déc 2010 - 0:00

Arès de nouveau à sa place de Dieu grâce à Kadmillos, se ballait un peu partout, même ailleurs que sur terre. L'olympe et tout ce qui y correspondait lui était accessible. Être déchu c'était vraiment horrible. Comment avait t'il put l'être, lui le si grand Dieu de la guerre et libérateur du plus grand Titans que le monde n'est jamais connu ? Peut importe, l'important c'est qu'il ne soit plus un moins que rien comme ses frères et sœurs et autres Dieu de pacotille. S'allier avec le Titans avait été la meilleur chose qu'il puisse faire. Kad aurait besoin de lui, comme lui aura besoin de Kad. C'est un peu de la manipulation, mais tant qu'il n'en sait rien tout va bien. Et puis pour le moment, la chose la plus importante à ses eux est de tuer ses semblables Dieux. A quoi bon les garder en vie ? Ils ne sont plus que des déchets inutiles, des êtres sans pouvoir qu'on vénère de moins en moins. C'est la dur réalité. En tout cas, celle qu'il prendra un malin plaisir à tuer, et surtout à torturer se sera Athéna. Tout est sa faute, elle l'a tellement humiliée...elle doit payer.

Sa route le mena vers un petit massif montagneux, rien de bien extraordinaire. Il s'arrêta pour s'assoir sur un rocher, il observait le ciel. La nuit commençait à tomber, le soleil tombait à vu d'œil au loin sur la ligne d'horizon. Le ciel était encore trop lumineux pour pouvoir observer les premières étoiles. Une légère brise soufflait et caressait sa peau. Cet instant lui semblait plus paisible que n'importe qu'elle autre. Peut être parce qu'il retrouvait ses pouvoirs et qu'il va enfin pouvoir prendre sa revanche sur les autres Dieux. Quand ce moment arrivera, ça risque d'être sanglant... Quelques dizaine de minutes plus tard, il finit par ce lever pour continuer sa route. C'est alors qu'un peu plus haut, il remarqua une cavité la montagne, une grotte ? Ce pourrait être l'endroit idéal pour faire une halte de longue durée, par exemple pour la nuit. Même les Dieux on besoin de dormir un peu, il leur faut aussi être en forme. Arès arriva devant la grotte et s'y arrêta, des bruits de pas provenant de l'intérieur lui fit comprendre qu'il n'était pas seule. Qui pouvait bien trainer dans une grotte ?

Visiblement, la personne qui arrivait n'avait rien de pacifique. Au contraire vu la position qu'elle abordait, elle semblait hostile. Ho pour une fois qu'il ne fait rien, et qu'il ne cherche pas la bagarre...on aura tout vu ! La personne était trop dans la pénombre pour qu'il puisse voir son visage et reconnaitre qui ça peut bien être. En même temps, ce n'est pas sur qu'il la connaisse. Au vu de la silhouette que projetait l'ombre sur le mur de la grotte, ce devait être une femme. Il fit deux pas supplémentaire dans la grotte, mais ne sortit pas son épée. De toute manière, il ne pouvait pas être vaincu, pas avec ces pouvoirs de Dieu et pas par un simple mortelle.


-Qui va la ? demanda t'il sur une voix autoritaire. N'est t'il pas dangereux de menacer un inconnu qui ne vous à rien fait ? questionna t'il, Surtout quand on ne sait pas qui se trouve face à nous ajouta t'il avec un petit sourire en coin.

Si cette personne veut vraiment se battre, elle risque d'avoir de grosse surprise. C'est garantie.


-Vous ferriez mieux de ne pas essayer de m'attaquer, ça pourrait être vous être mortelle !
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Isolé [ pv Arés ] Mar 21 Déc 2010 - 9:40

Pallas regarda l’ombre s’approchait d’elle, la personne était certainement un homme vue sa silhouette assez impressionnante, mais cela aurais impressionné n’importe qui sauf Pallas qui avait appris à ne pas se fier aux apparences des gens ! Autant ce qu’elle avait appris était a double lame, il était peut être réellement fort et la vie de la naïade devait être certainement en danger, mais elle ne s’en doutait pas, elle avait juste une crainte, celle de rencontrer un protéger d’Athéna.
Pallas au bout de deux pas la jeune femme était prête a sortir son épée, elle maitriser mal les épées a deux mains, habituellement elle se battait d’une façon étrange qu’Athéna essayer toujours de corriger, elle était équiper, normalement d’une épée a une main et d’une dague qu’elle utiliser les deux en même temps. La jeune femme plissa les yeux, essayant de voire de qui il s’agissait, impossible de voir le visage de cette personne ! Pallas soupira et regarda quand même la silhouette humaine, bon ce n’était qu’un homme non ? Mais il avait une odeur étrange, la même odeur que certaines personnes qu’elle avait rencontré dans le passé, l’odeur du sang !
Pallas était toujours sur ses gardes, deux fois plus qu’avant vue l’odeur de l’étranger, l’homme demanda qui aller la, aussitôt la jeune femme haussa un sourcille, c’était sa réplique nan mais ho ! C’était elle qui était la en première dans ce lieu sinistre, c’était a elle de demander qui venait dans la grotte ou elle avait loger depuis quelques jours ! Ensuite l’homme demanda de sa voix autoritaire, qu’il était dangereux de menacer quelqu'un qui ne lui avait rien fait, c’était exacte pensa Pallas qui était beaucoup trop sur ses gardes.

L’homme était bien prétentieux a dire qu’elle ne savait pas qui elle avait en face d’elle, mais il avait raison, elle ne savait pas qui elle avait en face d’elle et surtout ce qu’il savait faire. La jeune femme voulus répondre mais l’homme était bien bavard, alors que Pallas réfléchissait si elle connaissait la voix de l’inconnue elle eu une illumination, quelqu'un d’aussi chiant ne pouvait être qu’une personne, les humains était peureux, les titans attaque avant de réfléchir, quelqu'un d’aussi bavard ne pouvait être qu’une seule personne ! Un dieux, les dieux était prétentieux, parlait pour rien dire, enfin selon Pallas. Donc il s’agissait sois d’un humain courageux, sois un demi dieu qui se la pette, ou bien un titan qui réfléchit avant d’attaquer ou tout simplement un dieu.

Pallas eu un léger rire, elle se disait bien avoir entendu cette voix quelque part mais ou ? Sa elle ne le savait pas, elle retira sa main de la garde de l’épée, s’approcha doucement et assez prés pour qu’elle voie le visage de l’homme et asse loin pour qu’elle puisse l’éviter si il l’attaquait.

La jeune femme perdit son sourire quand elle vit de qui il s’agissait, elle était même en train de pâlir, ses yeux … Elle les reconnaissait tout son corps ce mit a trembler, non pas devant cette homme elle devait montrer ses faiblesses, elle.. Elle faisait tellement la fière a coté d’Athéna mais maintenant qu’elle n’était plus la, la jeune femme ne pouvait pas faire genre qu’elle s’en foutait de cette homme vue qu’elle n’avait plus personne pour l’aider.

Doucement elle soupira pour se calmer, un dieu, elle savait qu’il s’agissait d’un dieu, mais pourquoi lui ?! Il allez certainement la tuer !
Ho mais peut être qu’il se souvenait pas d’elle ! Oui il y avait des chances, les gens comme elle avait si peux d’importance au prés des autres dieux, elle repris son sang froid, repris des couleurs et dit d’une voix neutre :

Je suis Pallas… Et toi Arès non ? Je ne compte pas t'attaquer je tien beaucoup trop a ma vie… J’ai beau être une naïade je reste quelqu'un de censé.

La jeune femme recula de plusieurs pas, histoire de pouvoir tenter de l’éviter a la quelconque attaque de sa part, mais déjà qu’Athéna l’avait tuer sois disant par accident alors si un dieu voulait la tuer avec conviction elle ne vivrait pas bien longtemps. Le fait que Pallas tutoyer Arès était tout a fait normal, elle qui avait tutoyer une déesse elle faisait de même avec ses confrères mais si cela le gêner elle utiliserait ce qui pour lui était de la politesse.
Doucement la jeune femme s’inclina devant le dieu, pour montrer ses respects, il y avait toujours eu une certaine tension entre Athéna et Arès mais Pallas elle ne se sentait pas concerner par leurs histoires. C’était pour cela que la jeune femme c’était incliner respectueusement devant l’homme.

Mes respects sir… pardon d’avoir pointé mon arme sur toi Arès…
Dit elle en se redressant.
Maintenant c’était a lui de jouer, son destin ne tenait qu’as un fil qui s’appelait Arès…
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Isolé [ pv Arés ] Sam 25 Déc 2010 - 23:11

Les voyages amènes souvent à faire de drôle de rencontre. Des rencontres auxquelles on ne se serait pas attendu. Et là, s'en était une. Premièrement, il n'aurait pas pensé trouvé grand monde dans le monde sous terrain, pas ici et encore moins quelqu'un qui n'est pas une force assez importante pour survivre à toute les épreuves possible. Deuxièmement, le fait que ce soit une femme était encore plus étrange. Certes, certaine femme savent se battre, mais généralement elles sont cantonnaient aux travaux manuel. L'exploration, les guerres et autres travaux de force sont exclusivement réservés aux hommes. Alors que faisait cette femme ici ? Elle n'avait rien d'une humaine lambda, aucun humains censés ne s'aventure dans le monde souterrain, territoire bien trop dangereux et effrayant pour eux, peuplé de monstre. Cette femme ne devait pas être normal, surement pas une simple humaine. Pour le moment, elle était encore trop loin pour qu'il puisse distinguer son visage et sa simple silhouette est loin d'être suffisant pour y mettre un nom. Surtout pour Arès qui a fricotait avec de nombreuses femmes par le passé.

Quand elle fut enfin assez prêt et que la lumière extérieur éclaira enfin son visage, il lui sembla qu'elle ne lui était pas inconnu. L'aurait t'il déjà vu...il l'observa plus attentivement en fronçant légèrement les sourcils. Cette tête, ces yeux, cette bouche...il l'avait vu, c'était certain. En cherchant dans sa mémoire, il était sûr de retrouver qui est cette femme et ou il l'avait vu. Le dieu était à peu près certain qu'elle n'était pas humaine, ce qui voulait dire qu'il l'avait peut être croisé sur l'olympe ? L'Olympe...non c'était impossible...ce ne pouvait pas être elle, elle devait être morte. Non, elle est morte. Ses yeux se froncèrent d'avantage, serait-possible que se soit réellement elle ? Il en eut la réponse quelques secondes après quand elle se présenta. Pallas, une amie d'Athéna. Il sera les dents pour contenir une possible colère, étant donné qu'un rien le met en rogne. Et si la Déesse était la...avec Pallas, il posa rapidement sa main sur son épée. Devait t'il croire la jeune femme qui disait ne pas vouloir l'attaquer, ça pourrait être un piège, ça ne l'étonnerait pas d'Athéna.


-Pourquoi devrait-je faire confiance à une amie d'Athéna ? Tu est surement aussi fourbe qu'elle !

La Naïade semblait tout de même trop méfiante pour vouloir attaquer, et pourquoi la craindrait t'il ? Après tout, il a retrouvait ses pouvoirs de Dieu, et elle simple mortelle elle ne pourra pas la tuer. C'était quand même louche de la voir s'incliner pour s'excuser et montrer une once de respect. Depuis toujours, peut de personne ne le respecte, juste les soldats et encore. De toute manière, il n'a jamais eut besoin du respect de personne pour être fort.

-Pourquoi tu t'inclines ? Tu as toujours étais fidèle à Athéna, alors pourquoi tu me montres du respect aujourd'hui ? demanda t'il brutalement. Je ne peux pas laisser une allié d'Athéna en vie... dit t'il en sortant son glaive de son fourreau.

Il s'avança d'un pas menaçant vers la frêle jeune femme afin de l'éliminer. Elle allait périr, tous les alliés de la déesse de la guerre doivent périr.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Isolé [ pv Arés ] Lun 3 Jan 2011 - 20:43

Pallas regarda l’homme ce dernier semblait ne pas la reconnaitre, peut être l’avait t’il oublier ? Les gens comme elle était si peux important pour les dieux, la jeune femme fit plusieurs pas en arrière pour cacher son visage et être en bonne distance face au dieu.
L’homme serra les dents ce qui ne disait rien de bon, Pallas le regarda sans émotions, comme d’habitude la jeune femme n’était pas du genre a montrer qu’elle avait peur. Elle plissa les yeux et le regarda de haut, comme elle l’avait l’habitude de le faire dans le passé. La jeune femme vit que le dieu avait mit sa main sur la garde de son épée, il voulait donc engager le combat.

Pallas était beaucoup plus faible avec une épée a deux mains, le combat était perdu d’avance, et elle n’avait nullement l’attention de perdre la vie a nouveau, les dieux l’avait sans doute fait revivre pour une raison, l’homme lui dit qu’il ne devait pas faire attention a l’une des amis d’Athena il lui dit qu’elle était certainement aussi fourbe qu’elle.
Non Pallas n’était pas comme cela elle était fidèle, et n’attaquer personne par derrière, elle ne faisait pas des paris avec les autres dieux sur les humains, elle ne représentait ni la guerre ni la sagesse, elle n’était pas… Comme Athéna !
Il était vrai qu’elle était fidèle a Athéna, mais cela avait eu lieu dans le passé, et maintenant elle devait montrer tout ses respects au dieux, ce dernier était avant tout un immortel, et elle respectait cela.
Pallas regarda l’homme droit dans les yeux, il avait l’attention de la tuer, mais elle avait un bon argument, un très bon, ils avaient tout deux un point en commun, celui de faire face a Athéna et la tuer, Pallas s’avança de quelques pas, tira doucement son épée et la planta au sol, cela était une façon de prouver qu’elle ne voulait pas se battre, elle regarda l’épée se demandant si elle allait sortir son argument, elle leva la tête et dit finalement :

-Athéna est aussi mon ennemie ! Cette sal…. Elle ma tuer ! Dit elle avec rage.

Elle voulait voir le sang d’Athéna couler doucement au sol, voir son visage déformer par la peur, sa tête gisant au sol, son regard vitreux.
Les yeux de la jeune femme devint plus claire, presque brillant, ils brillaient grâce a la haine que ressentait la jeune femme en vers son ancienne compagne de jeu. Elle regarda avec rage l’homme qui était en face d’elle, elle ne pouvait pas admettre qu’elle avait était aussi bette pour avoir était amie avec cette folle.
Pallas ce mit accroupis et baissa la tête, montrant son coup au dieu, elle ferma les yeux et attendit qu’il l’achève.

-Je tien aussi a tuer Athéna, si ma vie peux vous prouverais ma rage en vers elle… Je sais ce qu’elle t’as fait Arès et comprend ta haine…

Pallas était sur d’elle, elle savait que cela n’avait que deux option, la vie ou la mort, mais elle préférait être tuer par l’ennemi d’Athéna que par n’importe qui d’autre, au moins elle serais morte pour sa cause.
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Isolé [ pv Arés ] Jeu 6 Jan 2011 - 23:05

Cette fille qui était une amie d'Athéna, il ne pouvait pas la laisser vivre. S'il peut affaiblir ou attrister l'ex déesse par la perte d'une amie c'est un bon point. Et puis Arès n'est pas le genre de personne à voir de la pitié. Si elle était en travers de son chemin se qui est le cas en ce moment, elle allait périr. Il va la tuer, la faire souffrir en plus de ça, car en apprenant la douleur qu'il lui aura fait subir, Athéna en sera plus abattu. Ceci ce ferait surement dans un combat au corps à corps . Après tout cette fille était la protégé de la guerrière, elle sait se battre et ne se laissera pas tuer comme une moins que rien. Du moins c'est ce qu'espère le Dieu, un peu d'action ça lui fera du bien. Il a grandement besoin de se défouler, de se battre, c'est comme ça c'est dans ses gènes. En même temps, il n'est pas le Dieu de la guerre pour rien si c'est lui qui à eu se rôle c'est qu'il lui était prédestiné. Aucun autre dieu n'aurait put faire un aussi bon dieu de la guerre. Aucun d'eux n'a assez de cran pour foncer tête baissé dans un champ de bataille. Eux, ils se contentent de regarder le tout du haut de l'Olympe sans se fatiguer. A quoi ça sert d'être un dieu si on ne vient pas aider ses fidèles. De plus, aucun d'eux n'a jamais vraiment défier les ordres de Zeus. Ce que Arès à fait en ne combattant pas au coté de ceux qu'il voulait. C'est ça qui fait la force de notre guerrier. Alors qu'il croyait que le combat allait débuter, la jeune femme le surprit. Elle s'avança et déposa son épée. C'était quoi cette histoire ? Elle ne devait pas rendre les armes mais ce battre contre lui. Tuer quelqu'un de désarmé n'est pas un problème, c'est facile, tellement facile mais ça manque tellement d'équité. Son regard se porta sur elle, incrédule, se posant des questions. Serait-ce un piège ? Mieux tromper l'ennemie pour l'attaquer par surprise ? C'est alors qu'elle parla. Elle en voulait à Athéna. Il fut surprit, très surprit même, il n'en revenait pas. Une personne de plus qui en veut à la déesse de la guerre. Un sourire naquit sur le visage de l'impitoyable Arès. Comme ça elle a tuée son amie...en voilà des manières.

-Et dire qu'Athéna c'est toujours crut meilleure que moi...mais tuer ces amis...sur ce coup là elle a fait fort, très très fort ! commenta le dieu cyniquement.

La Naïade se baissa pour se mettre accroupi, en position de faiblesse face à Arès. Elle voulait mourir ? Finalement tuer quelqu'un qui en veut à Athéna n'est pas une bonne idée. Ça change tout, il venait de trouver en cette fille une allier, et même un moyen d'approcher la déesse sans que peut être elle se rende compte du piège. Ho oui, c'était génial, voila qu'il commençait à jubiler intérieurement. Il rangea son épée dans son fourreau et s'approcha de la jeune femme puis se baissa pour être à sa hauteur. Il l'obligea à le regarder en tirant son menton vers lui.

-Tout compte fait, je crois que ton heure n'est pas venu, lui dit t'il. Après tout, l'ennemie de mon ennemie est mon ami ! s'amusa t'il à dire avec un sourire vicieux.

Il se releva, invitant la jeune femme à faire de même.


-Tu vas m'aider ! Athéna mourra c'est une certitude. Je ferai en sorte que tu la voies souffrir et me supplier. Mais n'oublie pas, elle est à moi et rien qu'à moi !
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Isolé [ pv Arés ] Sam 15 Jan 2011 - 23:03

Sujet Verrouiller
Cause : Suppression du membre à sa demande.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Isolé [ pv Arés ]

Isolé [ pv Arés ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» L'arbre isolé
» Fait-Divers - Agression à la Ferme Isolée
» Artmezia.
» Un cavalier isolé...
» Un homme isolé au pays des femmes.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
When The Gods Falls :: Hors des Terres :: Archives :: Archives version 1-