Partagez|

Tisiphone - Érinye

avatar
Tisiphone
Ω MESSAGES POSTES : 1885
Ω INSCRIT LE : 14/11/2010

MessageSujet: Tisiphone - Érinye Mer 12 Sep 2012 - 18:31


Tisiphone
VOILA QUI JE SUIS DANS CE NOUVEAU MONDE





Les temps ont changé mais je suis restée la même personne. Je suis Tisiphone et je suis venu au monde au début des temps, ce qui me fait un âge incalculable. Actuellement je suis célibataire. Par ma condition divine, j'exerce le métier d’Érinye, déesse de la vengeance, chargée de juger les âmes des mortels. On dit de moi que je suis intransigeante, colérique et parfois violente, mais aussi droite et juste.
Je fais partie du groupe des Nightmare Creatures et j'ai l'apparence de Nina Dobrev.


Qui suis-je derrière l'écran ? Alors moi c'est Jo et j'ai 25 ans, oui c'est vieux hein ! (J'me vengerai, Nono !) J'ai découvert le forum parce que j'ai participé à sa fondation. Je le trouve chouette ! Tant mieux, non ? Quant au code du règlement, vous pensiez m'avoir...pfff c'était tellement évident, c'est moi qui l'ai planqué dans le règlement, niark niark.


Les critères des Dieux
A QUOI JE RESSEMBLE AUX YEUX DES DIVINITES


Sous sa forme originelle, Tisiphone, comme ses sœurs Erinyes, est une hideuse créature, affublée d'immenses ailes. Sa chevelure est en fait constituée de serpents plus venimeux les uns que les autres, et elle a aussi des serpents enroulés autour des bras et de la taille, et de ses yeux coulent des larmes de sang. Vêtue en chasseresse d'une jupe courte et de bottes lacées, elle est armée d'un long fouet qu'elle manie avec expertise.

Comme toutes les créatures magiques, Tisiphone possède le don de rendre cette apparence invisible aux yeux des mortelles et des immortels, même, et se camoufle sous une forme humaine moins intolérable au regard. Elle leur apparaît en effet comme une belle jeune femme, à la silhouette élancée et aux traits fins qui peuvent lui donner à s'y méprendre un air de fragilité. Son visage au teint laiteux est encadré par une longue chevelure brune à peine bouclée, et rehaussé par la profondeur de son sombre regard. Quiconque fixerait le fond de ses yeux y verrait en réalité danser la flamme flamboyante de la vengeance et de la rage sourde qui ronge cette déesse de justice.

Tisiphone est la personnification de la vengeance, chargée de poursuivre jusqu’aux confins de la terre et même jusqu’aux enfers les criminels, en particulier les auteurs de crimes parricides. Elle est aussi chargée d’analyser les âmes après leur passage devant les Trois Juges, et de les mener le cas échéant au Tartare où elles supervisent leurs tourments. Elle est toutefois à distinguer de Némésis, car si toutes deux sont des déesses de vengeance, l’Érinye ne juge que les mortels alors que Némésis pour sa part se fait juge des divinités et des immortels.

Elle est d’apparence froide et hautaine, et paraît même parfois distante, comme détachée du monde qui l’entoure. Il lui arrive parfois de céder à de brusques et incontrôlables accès de rage. Il se peut alors, quand bien même elle a forme humaine, que ses cheveux recommencent à reprendre l’apparence de serpents. Elle se nourrit de la violence qui existe autour d’elle, et pourchasse d’ailleurs jusqu’à les rendre fous ceux qui osent utiliser cette violence pour commettre des crimes de sang.

En dépit de son apparente méchanceté, Tisiphone est pourtant une personne extrêmement droite, dont l’objectif est d’apporter de la justice dans ce monde de brutes. Elle se moque de ce que l’on peut penser d’elle, tant chez les humains que chez les dieux, tant qu’elle se fait respecter et qu’elle peut remplir sa mission.

Elle ne supporte pas les outrages à sa personne, et c’est entre autres à cause de cela qu’elle évite les autres dieux, notamment les olympiens, autant qu’elle peut. La situation a certes changé depuis leur déchéance, mais elle prend soin de ne jamais prendre le parti de personne. Tisiphone n’a jamais eu à répondre de ses actes devant aucun dieu, et ce n’est pas maintenant qu’elle compte commencer.

Tisiphone et ses sœurs sont extrêmement cyniques, ce qui les aide à supporter leur tâche. Il leur arrive souvent de se moquer de la condition humaine, et en particulier lorsqu’elles supervisent les tortures dans le Tartare. Des trois sœurs, elle est l’aînée, ce qui en fait assez naturellement la meneuse même si elle n’a pas toujours le dernier mot.


Avant que les Dieux ne tombent....
MA VIE AVANT QUE TOUT BASCULE...


Tisiphone, comme ses deux sœurs Alecto et Megaera, sont filles d’Ouranos. Elles sont nées des gouttes de sang tombées dans la mer suite à la castration du Titan Ouranos par son fils Cronos. Ce sont de fait des divinités très anciennes.

Peu importe les changements de pouvoir parmi les dieux, Tisiphone n’a jamais été soumise à un pouvoir divin, et reste très neutre par rapport à la politique céleste. Malgré leur ascendance divine, les dieux exècrent les Erinyes à cause de leur apparence monstrueuse, et les laisse accomplir leur mission.

Leur demeure souterraine est l’Erèbe, à l’entrée des Enfers, et elles vont sur terre lorsqu’elles sont appelées ou qu’une mission les y amène. Leur mission, justement, est de tourmenter ceux qui font le mal, et qu’elles poursuivent inlassablement tant sur terre de leur vivant, jusqu’à les rendre fous, mais aussi jusqu’aux enfers où elles continuent à tourmenter leurs âmes. Elles sont en quelque sorte les gardiennes d’un certain équilibre et d’une justice sans merci, ce qui leur vaut d’avoir aussi été appelées « Les Bienveillantes ». Malgré tout, on garde une image très négative des Erinyes puisqu’elles ne font preuve d’aucune pitié et rien ne peut venir les adoucir lorsqu’elles ont décidé de faire le malheur d’une personne qui a commis un crime.

Le domaine de prédilection de Tisiphone est celui des crimes de sang : fratricides, matricides, parricides, etc. Lorsque le mortel Oreste commit un matricide à l’encontre de Clytemnestre, Tisiphone alla chercher ses sœurs pour qu’elles le poursuivent ensemble jusqu’à le rendre fou. Cette affaire a d’ailleurs eu un retentissement tout particulier puisqu’une olympienne, en la personne de la déesse Athéna, s’est permis d’intervenir dans les affaires des trois déesses vengeresses…. Tisiphone et ses sœurs avaient réussi à le poursuivre jusqu’à Athènes, où la possibilité fut donnée au conseil réuni sur l’Aréopage de décider de son sort, qui mettait en opposition l’ancienne génération de dieux - représentée par les trois sœurs - et la nouvelle représentée par les Olympiens. La décision retenue fut celle d’absoudre Oreste de son crime, mais afin de calmer les sœurs qui ne cessaient d’hurler à la véritable justice, Athéna proposa aux Érinyes de devenir les Euménides, déesses bienveillantes gardiennes d’Athènes. Cela donna lieu à une longue séance de consultation. Les trois sœurs n’arrivaient pas à se mettre d’accord puisque Tisiphone s’y opposait farouchement. Ce ne fut pourtant pas à Tisiphone que revint la responsabilité de prendre la décision au nom des trois, et elle ne put qu’accepter la proposition comme ses deux sœurs l’avaient fait. Cela ne les empêche pas de poursuivre leur mission originelle. Tisiphone en garde un certain ressentiment à l’égard des olympiens, mais rien de trop grave. Une fois encore, elle ne souhaite pas interférer dans la politique des dieux, et maintient sa position de neutralité distante.

Capable de prendre apparence humaine, Tisiphone se plaisait autrefois à fréquenter le monde des humains lorsqu’elle n’était pas en mission. Elle était convaincue que bien que globalement vile et destructrice, orientée vers le mal qu’elle peut commettre, elle voulait encore croire que la race humaine pouvait quand même avoir de bons côtés. Elle s’éprit un jour d’un jeune et beau mortel, le présomptueux Cithéron, roi de Platée, dont elle pensait qu’il l’aimait en retour. Le jour où celui-ci lui brisa le cœur, dédaignant son amour, un de ses cheveux se transforma en serpent et causa sa mort en le piquant mortellement. Depuis, elle a perdu foi en l’humanité et se méfie des hommes, en particulier des mortels.

Elle a déjà eu des compagnons immortels depuis, mais rien de sérieux et durable. L’Erinye ne connait que trop bien les vices qui affectent tant les humains que les immortels, et n’est plus capable de faire confiance à qui que ce soit.

Par ailleurs, elle ne fréquente l’Olympe que lorsque la nécessité s’en fait vitalement ressentir, car les dieux prennent les Erinyes de haut et les rejette à cause de leur apparence, oubliant bien vite que ce sont des déesses chtoniennes, plus anciennes et vénérables que cette nouvelle génération d’Olympien. De toute façon, elle ne tient pas trop à se mêler de politique, de connaissant que trop bien tous les devers et le caractère retord des affaires divines.


avatar
Erza Magnoria
Ω MESSAGES POSTES : 2004
Ω INSCRIT LE : 11/04/2012


Mirror, Mirror on the Wall ...
ω DIPONIBILITE RP: Dispo
ω VOTRE SANTE:
100/100  (100/100)
ω VOS RELATIONS, BONNES OU MAUVAISES:
MessageSujet: Re: Tisiphone - Érinye Dim 30 Sep 2012 - 21:43

Je te souhaite la bienvenue même si tu es là depuis aussi longtemps que moi ^^


Tisiphone - Érinye

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Tisiphone ARGOS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
When The Gods Falls :: Fiches Validées-